Discipline budgétaire : 25 pays de l’UE adoptent un nouveau traité (lemonde)

Pour la première fois depuis longtemps, le sommet de lundi ne se tenait pas dans une atmosphère d’urgence absolue autour de l’euro. “L’Europe n’est plus au bord du gouffre”, avait estimé dimanche soir le président français, Nicolas Sarkozy, selon qui “la crise s’apaise”. Malgré tout, la Grèce, enfant malade de la zone euro, continue à inquiéter sérieusement.

Les pays de l’Union européenne, à l’exception de la Grande-Bretagne et de la République tchèque, ont adopté, lundi 30 janvier au soir, un nouveau traité renforçant leur discipline budgétaire, avec l’introduction prévue partout de “règles d’or” sur l’équilibre, a annoncé le président de l’UE, Herman van Rompuy, sur son compte Twitter. Ce nouveau pacte budgétaire doit permettre de contrôler plus étroitement les finances publiques de la plupart des membres du bloc communautaire.

Ce pacte répond à une exigence de la chancelière allemande, Angela Merkel, qui l’a posé comme condition en échange de la solidarité financière de son pays avec les Etats en difficulté de la zone euro. L’accord de principe trouvé lors d’un sommet des dirigeants européens à Bruxelles a été rendu possible suite à un compromis trouvé sur un sujet annexe : les formats des sommets de la zone euro. La Pologne, bien que n’ayant pas encore adopté la monnaie commune, militait pour avoir un siège à toutes les réunions. Paris refusait que les pays non encore membres aient droit systématiquement à un siège.

Discipline budgétaire : 25 pays de l’UE adoptent un nouveau traité (lemonde)

Comments are closed.