La facture indigeste de l’après-nucléaire

Le Soir (29/06) - La facture de l’après-nucléaire est-elle trop légère ? En d’autres termes, les projections formulées par Synatom, l’opérateur industriel chargé de la gestion du combustible et de provisionner le démantèlement des centrales, sont-elles à la hauteur des investissements colossaux qui seront requis au moment de déboulonner le premier des sept réacteurs belges ?

Comments are closed.