Archive for January 5th, 2012

Einladung: Debatte zur Demokratisierung Eurolands am 14./15. 1. in Stuttgart

Thursday, January 5th, 2012

Einladung: Debatte zur Demokratisierung Eurolands am 14./15. 1. in Stuttgart

„Euro-Demokraten“ treffen sich zu einem Kongress in der Landeshauptstadt

Stinkefinger für Griechenland und Hakenkreuze für Merkel? Der Griff in die Kiste nationaler Vorurteile und Klischees ist ganz bestimmt kein Rezept zur Bewältigung der Staatsschuldenkrise. Was aber helfen kann, ist eine eurolandweite Debatte unter dem Titel „Sechs grundlegende Reformen für eine demokratische Governance Eurolands.“ Deren nach Paris nun zweite Station findet am Samstag, 14., und Sonntag, 15. Januar 2012, jeweils ab 9.30 Uhr in Stuttgart, im Forum 3, Gymnasiumsstraße 21, statt. Auch beim zweiten Kongress des Demokratischen Bundes für Euroland nehmen Sprecher aus wenigstens sechs Staaten Eurolands und aus verschiedenen Organisationen teil. Wer mitdiskutieren möchte, wird um Anmeldung gebeten unter www.newropmag.eu oder 06196/7863286

Es ist an der Zeit, dass die Menschen Eurolands ihr Geschick selbst in die Hand nehmen. Denn auf die Dauer kann man mehr Wettbewerbsfähigkeit (Euro-Plus-Pakt) oder Sparwillen (Fiskalunion) nicht von oben herab verordnen. Auch können die öffentlichen Debatten einer Währungsunion nicht innerhalb nationaler Grenzen geführt werden. Mit dem Kongress des Demokratischen Bundes für Euroland werden jene „Euro-Demokraten“ aktiv, die beides wollen, den Euro und die politische Teilhabe der Bürgerinnen und Bürger. Marianne Ranke-Cormier, Koordinatorin der Veranstaltungsreihe, sagt dazu: „Wir brauchen eine eurolandweite öffentliche Debatte. Denn eine kritische Öffentlichkeit ist die beste Versicherung für unsere gemeinsame Währung – und unser gemeinsames Schicksal. Mit der Veranstaltung in Stuttgart wollen wir dazu einen Beitrag leisten.“ Die nächsten Kongresse sind in Lissabon, Madrid und Rom geplant. Initiator ist der europäische politische Aktivist und Netzwerker Franck Biancheri.

Einladung: Debatte zur Demokratisierung Eurolands am 14./15. 1. in Stuttgart 

Irak: “les américains ont légué un système politique voué à l’échec” (lexpress)

Thursday, January 5th, 2012

Les attentats anti-chiites qui ont fait plus de 60 morts ce jeudi, quelques semaines après la retrait des troupes américaines censé mettre fin à neuf années de guerre, mettent en évidence l’instabilité chronique de l’Irak. L’analyse de Pierre-Jean Luizard, spécialiste de l’Irak. Moins de deux semaines après le retrait des troupes américaines d’Irak, les attentats anti-chiites, qui ont fait au moins 60 morts ce jeudi, soulignent la profonde instabilité dans laquelle les Etats-Unis ont laissé le pays, en pleine crise politique. L’analyse de Pierre-Jean Luizard*, chercheur au CNRS et spécialiste de l’Irak.

Irak: “les américains ont légué un système politique voué à l’échec” (lexpress)

Slovakia can be a final destination for migrants (spectator.sme.sk)

Thursday, January 5th, 2012

ALTHOUGH hundreds of Slovaks leave the country every year to look for a better future abroad, Fernando, a young man from Guatemala, found happiness in Slovakia after he fell in love with a Slovak woman, the Slovak traditional dish, bryndzové halušky, and the cold weather.

Slovakia is increasingly changing from being only a transit country to becoming a final destination for many immigrants. The number of foreigners residing in Slovakia has almost tripled over the last few years from 22,108 in 2004 to 62,584 in 2010, according to data from the Bureau of Border and Alien Police of the Police Corps Presidium.

Slovakia can be a final destination for migrants (spectator.sme.sk)

Evacuations as storms raise Dutch water levels (rnw.nl)

Thursday, January 5th, 2012

Dozens of people in the polder (reclaimed land) near the Dutch village of Tolbert in the northern province of Groningen have been evacuated as a result of extreme high water. There is a chance the dikes protecting the polder could burst; hundreds of farm animals have been brought to safety as well.

Evacuations as storms raise Dutch water levels (rnw.nl)

Même ceux qui souhaitent un échec du projet européen aspirent à ses acquis: Comme un air de Yougoslavie finissante (presseurop.eu)

Thursday, January 5th, 2012

Même ceux qui souhaitent un échec du projet européen aspirent à ses acquis, notamment un certain équilibre entre les lois du marché et le contrat social jamais atteint auparavant. Et pour finir, nous aussi, en Serbie, nous aspirons à rejoindre l’UE, malgré la lenteur du processus.

Vu de Belgrade, Zagreb ou Sarajevo, la crise économique et institutionnelle que traverse l’Union a un petit air de déjà-vu. Celui des années qui ont précédé l’éclatement de la fédération fondée par Tito, remarque le quotidien serbe Politika. Extraits.

Comme un air de Yougoslavie finissante (presseurop.eu)

L’Europe change, la Suisse va le découvrir (letemps)

Thursday, January 5th, 2012

La crise contraint l’UE à se transformer. Des relations plus rugueuses avec la Suisse devraient en être la conséquence

Retour à la dure réalité: les relations entre la Suisse et l’UE promettent d’être rugueuses en cette année 2012. Après les douze mois de trêve électorale, la Suisse doit s’attendre à des pressions accrues de la part de ses partenaires européens et se préparer à des concessions douloureuses.

Certes, au Palais fédéral, on donne encore le change. Dans une interview à la NZZ, la secrétaire d’Etat à l’économie, Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, peut encore croire que «l’UE doit aussi accepter que nous ne puissions accepter qu’une solution qui soit digne d’un Etat souverain», s’agissant des négociations pour la reprise du droit européen.

Mais, alors que se joue la survie de l’euro et, avec la monnaie celle de l’idée européenne, parler de dignité et de souveraineté d’un petit Etat riche peut paraître dérisoire aux yeux des Européens. Pour l’UE, qui s’apprête à des changements historiques, les enjeux sont d’une autre taille. L’UE est affaiblie, en crise, mais sans autre solution que la fermeté. Elle est surtout en train de se transformer en une Union plus intégrée, aux pouvoirs plus centralisés, avec des politiques budgétaire et fiscale sous surveillance. C’est cette Europe-là qui posera de nouvelles exigences à ses partenaires, dont la Suisse…

… Davantage que sur les questions techniques d’ouverture réciproque des marchés, comme l’électricité, la chimie, le secteur de la santé, c’est donc sur la concurrence fiscale, le secret bancaire que vont s’exercer essentiellement les pressions européennes. Pas question que la seule Suisse échappe à l’effort de rigueur. …

L’Europe change, la Suisse va le découvrir (letemps)

Iran: un embargo pour rien ? (lepoint)

Thursday, January 5th, 2012

L’Union européenne s’apprête à ne plus acheter de pétrole à Téhéran. Qui en vend surtout à l’Asie.

… Un dessein qui semble d’ores et déjà voué à l’échec. Car si la République islamique ne vend que 18 % de ses exportations de pétrole à l’Europe (5 % des besoins européens), elle effectue la majorité de ses ventes en Asie, notamment la Chine (20 %) et l’Inde (16 %) qui ont d’énormes besoins et qui ne comptent pas se priver de cette source d’approvisionnement, vendue à crédit qui plus est. D’autant plus que la disposition européenne étant un embargo, et non pas un blocus, elle ne peut forcer l’Asie à cesser ses importations de pétrole iranien …

Iran: un embargo pour rien ? (lepoint) 

Les étudiants Erasmus privés de bourses (liberation)

Thursday, January 5th, 2012

Ils sont partis étudier un an à l’étranger avec la promesse de toucher chaque mois une aide de 400 euros. Certains attendent toujours.

Après la polémique fin novembre sur les retards de versement de la bourse sur critères sociaux, le ministère  tente de calmer le jeu. Dans un communiqué publié cet après-midi, il annonce la tenue dans la journée d’une réunion pour «faire un point de la situation et s’assurer du versement fluide des bourses de mobilité aux étudiants dans chaque académie.»

Les étudiants Erasmus privés de bourses (liberation)

The Cypriot side of the court (ekathimerini)

Thursday, January 5th, 2012

As was expected, exploratory drilling for natural gas in Block 12 of Cyprus’s exclusive economic zone (EEZ) has indicated that there are untapped energy sources in the area. The value of the deposit found is estimated at a minimum of $100 million. It goes without saying that such a find will have an effect not just on the geoeconomics, but also on the geopolitics of the wider region. The United States and the European Union, moreover, have for years held conflicting views on the issue of energy. The Americans have long been claiming that Europe’s reliance on Russian natural gas also leads to political reliance. Now, however, Europe has discovered that it has energy sources in its own backyard. This means that US interests may converge with those of Brussels, Greece and Cyprus.

The Cypriot side of the court (ekathimerini)

Global finance: Save the City (economist)

Thursday, January 5th, 2012

ATTACKS on bankers by protesters from Occupy Wall Street, Occupy London and Occupy any city where a financier might have the temerity to turn a quick buck have spiced up the dreary economic news of the past year. Yet hostility is not confined to the left. Even the bankers’ supposed allies are putting the boot in—and nowhere more so than in Britain. The prime minister, David Cameron, has promised to “end excess” in the City of London. His ministers boast about their efforts to “rebalance” the economy away from dodgy finance to honest manufacturing. Sir Mervyn King, the governor of the Bank of England, has made a habit of lambasting the Square Mile’s short-term “profits next week” culture. In continental Europe the City is viewed with a mixture of loathing (on the ground that it single-handedly caused the euro crisis) and covetousness (on the ground that all those clever French and Italian financiers should ply their trade in Paris and Rome instead).

Global finance: Save the City (economist)