Archive for March 3rd, 2011

Dette : jouer les durs n’est pas sans risques (presseurop.eu)

Thursday, March 3rd, 2011

Par Xavier Vidal-Folch, dans El Pais.

Glez / Presseurop

En octobre dernier, le ministre portugais de l’Economie, Fernando Teixeira dos Santos déclarait que si les taux d’intérêts sur la dette dépassaient les 7 %, le Portugal serait candidat à un plan de sauvetage comme l’Irlande. Le pays avait alors une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Or depuis plusieurs semaines, les 7 % ont été dépassés.

Quand le même Teixeira s’est plaint le 15 février dernier après le dernier sommet des ministres de l’Economie et des Finances des “atermoiements et du manque de confiance” de ses partenaires — surtout côté allemand —concernant la demande d’une hausse de la capacité financière de l’actuel fond de sauvetage temporaire (FESF), il avait ses raisons. Le Portugal, comme la Grèce, a fait sa part en mettant en place un programme d’austérité. Et comme la Grèce, le pays paie très cher la lenteur de Berlin à prendre des décisions.

C’est une lenteur calculée. La chancelière allemande, Angela Merkel, a elle aussi ses raisons. Plusieurs échéances électorales approchent et le pays tout entier partage quasi unanimement cette vison ultra orthodoxe, pour ne pas dire nationaliste, de l’Union européenne : le salut passe uniquement par une réduction des déficits budgétaires et surtout pas par les euro-obligations ni par de nouveaux compromis communs… c’est pourquoi elle exige de ses partenaires européens un plan global, avec plus de contreparties pour sauver la monnaie unique : le Pacte de compétitivité. - Dette : jouer les durs n’est pas sans risques (presseurop.eu)

Bulgarie : le retour des enfants prodigues (presseurop.eu)

Thursday, March 3rd, 2011

Par Elitza Dimova, dans Tema.

La fuite des cerveaux est un sujet de préoccupation pour les Bulgares. Mais tous les jeunes ne quittent pas définitivement leur pays. Certains reviennent après leurs études et ont même créé une association pour faire le lien avec le reste de la société.

“C’est un bon film, mais c’est tout”. C’est ainsi que les jeunes regroupés dans l’association, Ici et là [Tuk-Tam en bulgare], parlent du blockbuster bulgare “Emigrés” (2002) qui raconte l’histoire de trois amis qui ne rêvent que d’une chose : quitter la Bulgarie à tout prix. Ils ne se trouvent rien en commun avec les protagonistes de film, leurs objectifs et leurs rêves. Et chaque appel du gouvernement bulgare à des spécialistes étrangers pour régler tel ou tel problème de l’économie nationale est une pierre dans leur jardin. - Bulgarie : le retour des enfants prodigues (presseurop.eu)

Kenny bailout blow as Merkel rules out cut in interest rate (independent.ie)

Thursday, March 3rd, 2011

THE next government’s hopes of easing the €85bn bailout burden were dashed last night when German Chancellor Angela Merkel virtually ruled out lowering the crippling interest rate.

Ms Merkel’s snub will come as a major blow to Fine Gael leader Enda Kenny, who placed heavy emphasis on renegotiating the deal during the election campaign. - Kenny bailout blow as Merkel rules out cut in interest rate (independent.ie)

EU plan to end discarding criticised by fisheries groups as ‘kneejerk’ (guardian.co.uk)

Thursday, March 3rd, 2011

The European commission called for an end to the practice of throwing away unwanted fish at sea, in a victory for British campaigners that will lead to the biggest shakeup in EU fisheries policy for more than 40 years.

The plan to end “discarding”, announced by the EU fisheries commissioner, Maria Damanaki, after the first ever high-level summit on the practice, had the support of several member states including the UK, France, Germany and Denmark. - EU plan to end discarding criticised by fisheries groups as ‘kneejerk’ (guardian.co.uk)