Newsflash
The dissolution of the European societies Read more >>> Acte 14: France revolt: Several demonstrators seriously wounded in Rouen (Updated 18:30) Read more >>> The single most important event in Europe: the revolt of the French people continues. (Update 16:15 ) Read more >>> Convictions create modern religions and do away with science Read more >>> Act XII, the revolution in France continues. (Update 20:30) Read more >>>

Portrait – Ces citoyens qui sont en train de transformer l’Europe politique : Margit Reiser-Schober

Marianne Ranke-Cormier

 Les partis politiques nationaux, purs produits de leurs sphères nationales, n’ont toujours rien entrepris pour lutter contre le déficit démocratique européen.“ –  Margit Reiser-Schober, politologue allemande et membre du Comité directeur de Newropeans répond aux questions de Marianne Ranke-Cormier sur son engagement politique européen.

 

Les partis politiques nationaux, purs produits de leurs sphères nationales, n’ont toujours rien entrepris pour lutter contre le déficit démocratique européen.“ –  Margit Reiser-Schober, politologue allemande et membre du Comité directeur de Newropeans répond aux questions de Marianne Ranke-Cormier sur son engagement politique européen.

Pourquoi vous êtes-vous engagée dans la politique européenne, et non pas dans la politique nationale ?

De nombreux domaines importants tels que l'agriculture, la libre circulation des personnes et de la main-d'œuvre, la finance, la concurrence ou la politique de l'environnement, reçoivent aujourd'hui leurs principales impulsions en provenance d'Europe. On estime que la plus grande partie des lois qui sont votées au Bundestag à Berlin ne sont que des mises en oeuvre des directives européennes. Et si c’est effectivement le cas, alors il faut bien porter bien plus d’attention à la politique au niveau européen. On ne peut plus faire comme si la politique n’était décidée que sur les échiquiers nationaux.

Vous étiez membre d’un parti politique allemand, par quoi avez-vous été déçue ?

J’étais membre d’un parti politique pendant plus de 30 ans. Ce qui m’a – au regard de l’Europe – le plus déçue est le fait que des choix politiques fondamentaux, tels que le traité constitutionnel ou l’éventuelle adhésion de la Turquie à l’UE, n’y ont toujours pas encore été débattus. Alors que la politique européenne est tellement importante, elle occupe au sein des partis nationaux la dernière place et doit toujours s’adapter par exemple à des rendez-vous électoraux ou à de prétendus „intérêts nationaux“. L’opacité dominante permet aux élites des partis nationaux d’utiliser comme elles l’entendent les thématiques européennes pour leurs propres intérêts. Et si cela n’est pas payant, le thème Europe, contrairement à tous les beaux discours, aura permis de rallier un mouvement d’opinion. Et puis, la sélection des candidats au Parlement européen se fait plutôt au sein des partis en dehors de toute transparence.

Vous pensez donc que les partis nationaux n’ont aucune légitimité à l’échelle européenne ? 

Les partis politiques en place sont de purs produits de leurs sphères politiques nationales. Même s’ils appartiennent au même courant (au sein du PE), ils se différencient tout de même en fonction de l’histoire ou des traditions de leurs pays entre autres. Pour eux la scène se joue dans l’arène politique nationale. Ils ne sont donc pas à même de créer une volonté commune dans l’intérêt des citoyennes et citoyens européens. A ce jour ils n’ont toujours rien entrepris pour lutter contre le déficit démocratique européen dont on parle et se plaint depuis longtemps. Pour les partis nationaux l’Europe est vraiment très loin, et c’est là qu’elle doit rester.

Qu’y a-t-il de nouveau avec Newropeans ?

Tout. Newropeans poursuit de nouveaux objectifs et ouvre de nouvelles voies. Comme premier mouvement citoyen politique transeuropéen Newropeans s’engage pour une participation urgente et nécessaire des citoyennes et citoyens européens au niveau européen, et pour que l’UE puisse s’exprimer d’une seule voix dans le monde. Pour atteindre ces objectifs Newropeans a lâché du lest: ni de droite, ni de gauche (car la Démocratie devrait appartenir à tous les démocrates) et uniquement présent au niveau européen. De plus Newropeans est multilingue et utilise les outils de la démocratie électronique. Alors que Newropeans représente un éventail d’opinions les plus divergentes on peut constater un large consensus sur les questions centrales.

L’Europe en vaut-elle la peine ?

Le projet européen ne peut pas avancer seul, ne serait-ce qu’il ne peut pas avancer seul dans la bonne direction. Afin d’exister durablement et avec succès il a besoin de la participation critique des citoyennes et citoyens. Sont-ils à l’avenir exclus, alors ce n’est pas seulement au détriment de l’UE mais au détriment de nous tous. Alors que jusqu’à présent, on ne nous accorde, à nous, les citoyennes et citoyens, que le rôle de spectateurs payants. Nous devons applaudir, d’autres décident du programme. C’est ce que Newropeans veut changer en se présentant aux élections européennes de 2009 et en abordant au Parlement les questions vraiment essentielles. 

Vous avez donc décidé de continuer à vous battre, pourquoi ?

Aujourd’hui la politique peut en général se concevoir comme cela: des représentants de partis nationaux qui ratissent sur un champ de plus en plus restreint. Newropeans a commencé à rendre labourable pour les citoyennes et les citoyens un domaine tout à fait nouveau – L’Europe politique. Newropeans ne donne pas seulement une nouvelle marge de manoeuvre à la politique, mais elle veut aussi la démocratiser. Il ne s’agit pas de dire „fais moi confiance“ mais „aies confiance en toi-même“ et surtout „tu peux le faire“. Cela nous en sommes tous capables, car rien n’a été partagé plus équitablement que le bon sens, disait déjà Descartes. Alors: quel projet politique pourrait être aujourd’hui plus beau et enrichissant que de celui de rassembler Europe et démocratie?

Qu’est-ce qui vous a déterminé à passer à l’action politique ?

Newropeans est fait pour rendre aux gens le plaisir souvent perdu à la politique et à l’Europe. C’est pour cela que je m’engage en tant que membre du Comité directeur Newropeans et coordinatrice du groupe local Newropeans Rhein-Main. Nous nous rencontrons régulièrement et nous organisons des manifestations par exemple comme celle organisée à Francfort le mardi 20 mai 2008, à 19h30, pour le lancement de la campagne Newropeans avec le président Franck Biancheri et Harald Greib, membre du Comité directeur (Saalbau Gutleut, Rottweiler Straße 32, in 60327 Frankfurt am Main). Le jeudi 22 Mai 2008 Newropeans se présentera à Hambourg. Nous invitons cordialement toute personne intéressée à nous rencontrer.

Contact: mreiser-schober@newropeans.eu → Pour en savoir plus consultez les pages Newropeans et sur le groupe local Newropeans Rhein-Main

Marianne Ranke-Cormier 
Paris-Arriach (France-Autriche)


Margit Reiser-Schober, est diplômée politologue, née en 1957 à Backnang, diplômée en sciences administratives de l'Université de Constance et de sciences politiques de la Freie Universität à Berlin, vit et travaille à Schwalbach am Taunus, mariée, un fils.


Traduit depuis l'allemand de: Diese Bürger(innen) die dabei sind Europa politisch umzuwandeln: Margit Reiser-Schober (NM 17.04.2008